Les fuites urinaires ne vont pas vous empêcher de faire du sport, bien au contraire ! Il s’agit juste de bien choisir son activité et de suivre quelques conseils. Et n’oubliez pas : le sport, c’est la santé !

Pratiquer une activité physique régulière est un facteur clé pour rester en bonne forme. Elle améliore :

  • La condition physique : la force musculaire, la souplesse, l’équilibre, la coordination et l’endurance sont renforcés ;
  • Les ressources mentales : on se sent moins fatigué et plus détendu, le sommeil est de meilleure qualité, on est moins anxieux ou moins déprimé ;
  • La santé : l’activité physique diminue le risque de maladies cardiovasculaires, d’hypertension artérielle, de certains cancers, de diabète, d’ostéoporose…

L’activité physique peut également aider à lutter contre les fuites urinaires. En effet, elle permet de limiter la prise de poids, ce qui est essentiel car les kilos en trop exercent une pression supplémentaire sur la vessie et favorisent donc les pertes d’urine. Ce n’est pas tout : la pratique régulière d’un sport permet de lutter contre la constipation, qui favorise aussi les fuites urinaires.

Tous les sports sont-ils bons ?

Une activité physique régulière est recommandée lorsqu’on souffre d’incontinence, mais tous les sports n’ont pas les mêmes vertus car certaines pratiques sportives peuvent endommager le périnée. Certains sports sont plus à risque comme le basket, le volley, ou la gymnastique acrobatique car ces sports sont souvent ponctués de sauts. A chaque réception au sol, le périnée subit une forte pression et à la longue, ces assauts répétés vont le fragiliser. Chez les femmes , cela peut conduire à une incontinence urinaire. Chez l’homme, le périnée est moins fragile, pour des raisons anatomiques, il y a donc moins de soucis à se faire. Cependant les traitements des pathologies de la prostate, souvent impliquée dans les problèmes d’incontinence chez l’homme, peuvent conduire à l’affaiblir. C’est pourquoi, lorsqu’on souffre d’incontinence, il est conseillé de prendre soin de son périnée en choisissant des activités adaptées.

Les sports à éviter

Certaines activités sont particulièrement à risque pour le périnée :

  • trampoline,
  • gymnastique acrobatique,
  • aérobic,
  • sauts de haies,
  • basket-ball,
  • volley,
  • handball,
  • course à pied,
  • arts martiaux.

Les sports conseillés

Les sports qui sont le moins à risque pour le périnée sont la marche, la natation, le vélo, le roller, le golf… D’autres activités comme le tennis ou le ski peuvent être plus à risque.

Pendant la pratique de votre sport, pensez à protéger au maximum votre périnée. Lorsque vous faites travailler vos abdominaux, essayez de réaliser vos exercices en verrouillant le périnée, c’est-à-dire en contractant vos muscles, en pliant les genoux et sans gonfler le ventre. Au contraire, le ventre doit se creuser, ce qui est un gage d’efficacité et de protection du périnée et du dos !

Si vous avez peur des fuites pendant votre séance de sport, rappelez-vous qu’il existe des protections spécialement destinées aux hommes et adaptées à la pratique sportive. Discrètes et confortables, elles vous permettront de continuer à pratiquer votre sport favori en toute confiance et sans vous soucier des pertes d’urines

Dans tous les cas, si vous souffrez de fuites urinaires, il est recommandé de demander l’avis de votre médecin avant de vous lancer dans une activité sportive.

Nos conseils pour préserver votre périnée

Vous pouvez vous entraîner à muscler votre périnée grâce à des exercices spécifiques. Cela vous permettra d’aider votre sphincter à rester bien fermé. Pour cela, asseyez-vous et imaginez-vous en train de vous retenir d’uriner. Contractez les muscles que vous utiliseriez, sans contracter l’abdomen ni les fesses. Pour vérifier si le mouvement est correct, vous devriez sentir votre pénis se contracter. Serrez les muscles de 5 à 10 secondes, tout en veillant à respirer normalement. Relâchez les muscles environ 10 secondes. Répétez cette contraction 12 à 20 fois, de 3 à 5 fois par jour. Comme n’importe quel muscle, les muscles du plancher pelvien doivent être sollicités régulièrement pour demeurer vigoureux. N’hésitez pas à faire cet exercice chez vous, au travail ou dans les transports en commun !

Et n’oubliez pas le sport c’est la santé et ce n’est pas des fuites urinaires qui doivent vous arrêter ! N’hésitez pas à en parler naturellement à votre médecin. Et avec des protections urinaires adaptées à la pratique du sport, vous vous sentirez beaucoup plus en confiance.

 

Sources bibliographiques:

Paramètres des cookies